Un chouilla d'histoire!

Je m'appelle Charlotte, artisan confiseur, passionnée de cuisine depuis mon enfance, j'aime mon ventre et faire plaisir à celui des autres... C'est lors de ma formation de pâtissier que j'ai découvert le travail du sucre et la liberté d'expression qu'il permet. Malgré ses ennemis, comme l'humidité et la chaleur, je vous promet de mettre toute mon énergie à vous régaler et vous surprendre.

 

J'ai dans l'idée de travailler avec des produits le plus naturel possible, et surtout de respecter les saveurs d'Antan, et les valeurs de nos ancêtres. Tout dans la simplicité et sans ... froufrous!


La confiserie

 

Les Arabes furent les premiers à mettre au point des recettes de friandises, uniquement à base de sucre. D'après un ouvrage datant de 1226 ils possédaient un grand savoir-faire et inventèrent l'art du confiseur.

 

Longtemps, le confiserie fut liée à la médecine et à l'apothicairerie. Hippocrate, puis Dioscoride et Galien sur ses traces, préconisèrent des médicaments à partir de produits divers, et on retrouve la trace de recette de sucreries dans des « antidotaires », ainsi que dans des textes datés du haut Moyen Âge, des pâtes de fruits ou des sortes de nougats par exemple.

 

Le caramel beurre salé

 

Typiquement Breton, il a été inventé par Henry Le Roux en 1977 à Quiberon.

 

Les déclinaisons sont aujourd'hui nombreuses et toujours aussi délicieuses!

 

La guimauve

 

A l'origine confectionnée avec l'extrait de la racine de l'Althaea officionalis, elle possédait de nombreux pouvoirs de guérison.Notamment de calmer les douleurs dentaires des nourrissons.

 

C'est à la fin du 19ème siècle que des confiseurs français y ont ajouté des blancs d’œufs et d'autres ingrédients qui nous donne la guimauve d'aujourd'hui... mais elle a perdue ses supers pouvoirs.

 

Ce qui ne l'empêche pas de nous régaler et nous replonger en enfance.